• PROFESSION DE FOI

     

    J'aime l'avril et l'eau, l'arc-en-ciel et la lune,

    J'aime tout ce qui change et qui trompe et qui fuit.

    Mon rire est inconstant autant que la fortune,

    Et je mens, car je suis la fille de la nuit.

     

    Et la nuit reconnaît en moi sa fille tendre.

    Elle me fait venir dans les bois endormis

    Et me donne l'ouïe exquise pour entendre,

    Comme en un songe aigu, les pas des ennemis.

     

    La nuit me fut toujours magnifique et clémente,

    J'appris d'elle les noirs chemins où l'on peut fuir,

    Elle amortit le bruit de mes pas sur la menthe

    Où l'ombre est douce autant qu'un léger souvenir.

     

    J'obtins d'elle le doux mépris de ce qui presse,

    Le regard détourné, la sainte horreur du bruit...

    Etant comblée ainsi, j'adore ma Déesse

    Inconnaissable et noire et parfaite, la Nuit.

     

    Renée Vivien


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :